Journal n°5

Cher journal,

Cela fait quelques temps que je ne t'ai pas parlé. J'ai tellement de choses à te dire pourtant mais je n'en ai pas forcément le courage. Depuis quelques temps, je me sens faible, vide. Je ne suis à ma place nulle part, sauf quand je lui parle. Le soucis ? Il ne me répond plus. Bien sûr je comprend ses raisons mais cela fait tellement mal. Je m'y suis attachée énormément et je me retrouve du jour au lendemain sans nouvelles. T'imagine, même nos disputes me manquent. C'est la seule personne avec qui j'arrive à être réellement moi-même depuis que papa n'est plus là. C'est la seule personne avec qui je n'ai pas besoin de faire semblant. Bien sûr il y a cette distance qui gâche tout comme d'habitude. Il faut que j'arrive à aller le voir comme ça il verra que je suis bien là comme je l'ai toujours été. Je sais, je ne t'ai jamais parlé de lui auparavant mais cela restait entre lui et moi. Je l'apprécie beaucoup et clairement cela me fait chuter de ne plus l'avoir à mes côtés. J'ai tout fais pour le retenir mais rien... a croire que je n'ai pas la même importance.
Tu sais, même en dehors de ça, en ce moment je suis en plein bad de fou. Je crève littéralement à l'intérieur. Je me lève sans savoir pourquoi. Je n'ai plus envie de rien mis à part me barrer loin de tout et de tout le monde. J'ai cette douleur dans la poitrine qui s'accentue de jour en jour. J'ai cette envie de crever de plus en plus. Mes journées consistent à encaisser les réflexions de certains sans broncher, de faire semblant de sourire pour faire croire que je vais bien. La réalité en est toute autre. Tu veux que je te dise ce que je ressens récemment ? Et bien pour commencer, je ne me sens pas à ma place, je me sens vide, sans importance, banale. Je me suis faite lâcher par ma propre famille depuis que mon père n'est plus là, seule la mama reste présente même si parfois elle me dit des choses blessantes pour me faire craquer. Ensuite, il y a ce gars dont je te parlais il y a quelques minutes. On se parle depuis plusieurs années maintenant, on se comprend, on rigole, on ne se juge pas, on s'apprécie de fou mais il n'est plus là. Lui aussi il m'a laissé. Lui aussi il a fini par m'abandonner et c'est ça qui me fait mal. J'aurais tellement aimer qu'il comprenne qu'il faisait parti de ma vie maintenant et que j'étais là pour l'épauler, qu'il avait le droit de baisser les armes avec moi, que cela resterait entre nous comme toujours. Je suis blessée et déçue par lui mais il me manque quand même. J'ai peur de le perdre pour de bon. J'aimerais lui dire qu'il est là personne la plus importante à mes yeux depuis quelques temps, que s'il le fallait je donnerai ma vie pour qu'il soit enfin heureux. Son bonheur passe avant le mien. En plus, c'est le genre d'ami qui ne te trahira jamais. C'est tout simplement le genre de personne qu'on veut tous dans notre vie. Il est gentil, il a un grand c½ur, il est honnête... il pense le contraire pourtant mais s'il était ne serait-ce que 5 min dans ma tête, il se verrait autrement.
Pour le reste et bien ce sont des choses banales. J'ai des moments de doutes et c'est clairement le cas à l'heure actuel.

Via Skyrock iPhone

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.247.42) if someone makes a complaint.

Comments :

Report abuse